IMG_0009François Poitout

Né en octobre 1958, François Poitout a vécu six ans au Maroc où son père enseignait. En 1968, il rejoint la France avec sa famille pour s’installer à Béziers. Aprés avoir effectué ses études à l’Ecole Normale Supérieure de Paris, on lui propose un poste d’enseignant en Arts Appliqués à L’ESAAT de Roubaix. François peint depuis toujours et se passionne pour l’histoire de l’art. C’est à l’occasion d’une exposition à l’usine de la « Tossée » qu’il révèlera vraiment ses talents de peintre du patrimoine industriel du Nord qui continue à alimenter son inspiration. La rencontre du peintre avec la Tossée sera fondatrice et le peintre enchainera ensuite plusieurs expositions qui le feront connaître.

Son oeuvre.

Depuis plusieurs années, à l’occasion de ses voyages, François Poitout réalise des carnets de voyage qui donneront naissance à de nombreuses toiles. Son art est étroitement lié à sa vie. Il se nourrit de ses découvertes, de ses rencontres. Son inspiration part d’une réalité ordinaire, authentique qu’il retranscrit avec dynamisme. La matière, le geste, la couleur, la lumière surgissent pour révéler ce qu’il y a derrière cette réalité. Il donne ainsi à sa peinture une autre dimension plus poétique, plus spatiale. En passant du net au flou, du monde concret à l’immatérialité, il nous fait rêver, voyager…

« Dans l’atelier du peintre, entre murs de verre et patio, la lumière se fait méditerranéenne. Face à l’établi, le square Jean Moulin. Des enfants jouent. A la margelle du dehors et du dedans, le peintre est en éveil. »

Extrait du livre d’Hervé Leroy, L’audace de la discrète. Edition Light motiv.

Ma peinture se nourrit de la réalité et tend vers l’abstraction.
En passant du net au flou, de l’ombre à la lumière, par une gestuelle qui se veut fluide et des effets de matière, j’aimerais évoluer entre une réalité et l’imaginaire de chacun en évoquant l’idée de l’espace-temps, du passage, de l’élévation, du mystère de la vie.
Une facture gestuelle et l’empâtement de la peinture ont un pouvoir émotionnel parfois si fort qu’ils continuent à me surprendre.

Patrimoine industriel.

Ma principale source d’inspiration est notre patrimoine
industriel dont le Peignage de la Tossée. Immenses perspectives d’ombres et de lumières,
de matières qui résultent de l’usure du temps
du siècle passé, fascination pour ces lieux empreints des histoires d’hommes et de leur vie de labeur!
Une silhouette d’homme apparaît, symbole de l’homme utilisé, malmené, licencié. Son image se lit dans tous les sens, de la lumière vers l’obscurité, ou inversement…

Architecture métropole.

Dans le cadre des journées du patrimoine, je suis amené à révéler
l’architecture de la métropole, le Vieux Lille, les gares, sujet qui m’inspire
véritable invitation au voyage.

Carnets de voyage.

Mes nombreux carnets de voyage du Maroc, d’Egypte, de Mayotte,
de Turquie, d’Inde mais aussi de la métropole nourrissent et
éclairent mes peintures. J’en réalise sur commande et d’après photos,
à feuilleter, ou à déplier pour former un panoramique.
Leurs prix oscillent entre 300 et 1500€ en fonction de
la quantité de visuels et de l’investissement.

Mail art.

Elles laissent une trace de mes vacances et sont un moyen
de communiquer avec ma famille et tous ceux qui sont
sensibles à ma peinture.

Le Maroc.

Ayant passé une partie de mon enfance au Maroc,
ce pays reste une grande source d’inspiration.

L’Egypte.

Neuf carnets de voyage ont servi de base à quelques peintures des bords du Nil, de « Félouques » dont les superbes voiles en coton m’ont inspiré pour faire des drapés…

Les cabanes.

Réalisation d’une trentaine de toiles qui révélent un parcours pédestre sur les traces d’anciennes cabanes de vignerons en cours de restauration.
Projet de deux expositions, l’une à Tourcoing en juin 2010, l’autre à Noyers sur Serein.

Les formats.

Je réalise des petits formats sur toile rustique déchirée d’environ 5 cm x 10 cm.
Je les apprécie pour leur aspect intimiste, leur manipulation possible, leur proximité, leur délicatesse…
Ils sont accessibles et peuvent s’offrir facilement. Mes formats les plus courants sont d’environ 122 cm x 70 cm.
J’aime les formats très allongés: ils permettent de créer des tentions, une expression plus lyrique.
Mes grands formats demandent des gestes de grande amplitude et donc beaucoup d’énergie de détermination et d’engagement. Nos regards butent sur ces grands formats (244 cm x 122 cm) mais peuvent aussi s’y enfoncer pour atteindre une autre dimension. Ils sont captivants et possèdent presque un pouvoir hypnotique!

affiche-presentation

« PORTES OUVERTES DES ATELIERS D’ARTISTES », 2012-2015.

EXPO_FPOITOUT_ KOUROU

« Entre Terre et Ciel », Guyane 2015.

ceti

« Semaine du patrimoine », CETI 2013

FPoitout

Cabanes de Bourgogne, Musée de Noyers sur Serein 2012

terre

Galerie Terre d’Aventure, 23 Chaussée de Charleroi, Bruxelles 2012.

RIMG0041_2

Templeuve (décembre 2011)

RIMG0001

Galerie de la Cité du Voyageur à Lille (novembre 2011)

dsc_8372

Croisé- Laroche à Marcq en Baroeul (été 2011)

cabanes

Cabanes au Jardin Botanique, Tourcoing (juin 2011)

Affiche

Espace Edouard Pignon, Lille (mars/avril 2010)

poitout_noce

« Du grain de folie à la folie du grain… », Villeneuve d’Ascq (2009)

Affiche

Palais des métiers à Croix (2009)

RIMG0071_2

« Le Maroc en mouvement », Paris (2008)

RIMG0363

« Des rives du Nil aux ocres du Maroc », Lille (2008)

Invitation Hospice d'Havre_2

Des batisseurs et des couleurs, Tourcoing (2007)

RIMG0140

Bottrop, Allemagne (2007)

flyer_roubaix

« Regards sur Roubaix » Toiles & carnets (2006)

affiche

Un printemps pour la tossée, Roubaix 2006

.